Verkostungsnotizen | Jahrgang 2002

Château Le Pin Beausoleil

Le Guide Fleurus des Vins

GUIDE FLEURUS DES VINS 2007
Note: 18/20
Robe grenat foncé aux reflets violet foncé, opaque et brillante. Nez discret dévoilant des parfums de vanille, de caramel et de petits fruits noirs (mûre, myrtille). Bouche dotée d'une très belle structure et de tanins mûrs. Finale puissante, équilibrée et complexe. Une cuvée issue de merlot, de cabernet franc, de cabernet sauvignon et de malbec.

GUIDE HACHETTE DES VINS 2005
Coup de Cœur * * (Vin remarquable)
Grâce à cette cuvée, Arnaud PAUCHET confirme –si besoin était- son talent de vinificateur. Rubis sombre à reflets tuilés, son 2002 finement torréfié évoque de chaleureuses senteurs d’épices, de figues sèches, de noisette, de tabac doux et de cerises à l’eau de vie. La bouche vineuse et d’une agréable rondeur révèle un fruité mûr, soutenu par un boisé discret et des tanins francs du meilleur goût. Un vin conquérant, auquel on ne refuse rien et surtout pas le coup de cœur.

IN VINO VERITAS * * * *
Le Pin Beausoleil est essentiellement l’histoire d’un aventurier : Arnaud Pauchet. Sur fond de coup de foudre pour son site architectural remarquable, Arnaud Pauchet vend sa pizzeria pour s’installer sur les hauts plateaux calcaires de Saint-Vincent de Pertignas. Il rassemble quelques parcelles (dont du fermage) et, amitié oblige, consulte Stéphane Derenoncourt pour guider ses premiers pas de vignerons. … six, sept, huit millésimes et Arnaud, las de la terre, retourne à son grand amour : les mers du globe. Aujourd’hui, c’est un médecin allemand, Michael Hallek, qui a repris la propriété. Son objectif est d’améliorer encore davantage la qualité du vignoble et du vin. En outre, une complantation dans une parcelle permettre d’augmenter la densité de 3300 pieds/ha à 6600 pieds/ha. Stéphane Derenoncourt est toujours invité à superviser viticulture et œnologie. Le fabuleux 2004 montre une évolution ascendante évidente des vins du domaine. Pour l’heure, c’est un délicieux 2002 qui est à l’honneur.

Nez complexe, fruit, léger fumé, épicé, girofle, pain d’épices, fruit à l’eau de vis, pruneau et pointe anisée. Belle bouche pleine, aérienne, onctueuse. Bel équilibre, rien ne dépasse – du fruit, du fruit, rien que du fruit… Bonne tenue, bonne longueur, un vin droit sans sévérité ; la finale est gourmande, sur le fruit bien sûr, avec des notes de gâteau basque et un très discret musc.

Bettane & Desseauve

CARNETS DE DEGUSTATION BETTANE ET DESSEAUVE
Note: 7.5/10

Ce vin de belle couleur brille par sa sève élégante et profonde. Les arômes de chocolat et de framboises s’expriment dans une bouche parfaitement équilibrée, aux bons tanins mûrs, au corps souple et frais.

VinoMagazine

VINO MAGAZINE
Michael Hallek, un cancérologue allemand, possède ce beau vignoble de 5,8ha sur la commune de Saint-Vincent de Pertignas. Astucieux, il fait appel aux conseils de Stéphane Derenoncourt qui donne à ses vins un style élégant, et complexe, reflet d’un excellent terroir. Un Château plein de projets et animé d’une grande motivation. Un vin cousu main. Son 2002 est composé de 60% merlot, 20% cabernet franc, 17% cabernet sauvignon et 3% malbec. Joli nez fin et net, tout est harmonie et distinction dans ce vin de l’attaque jusqu’à la finale. A suivre…

Jaen-Marc Quarin

JEAN-MARC QUARIN, 01 Jan 2004
Note: 15
/20

Bettane & Desseauve

GUIDE BETTANE & DESSEAUVE 2005
Noté 8/10
Après la mise en bouteille, 2002 témoigne d’une fraîcheur et d’une gourmandise encore accrue, et constitue un digne successeur au splendide 2001 gourmand, généreux et très complet. C’est du beau travail!

La Revue du vin de France

LA REVUE DU VIN DE FRANCE
Note: 15/20
Classé dans « Nous avons beaucoup aimé ». Trame serrée et fruit très profond. Charnu et bien structuré, c’est un vin qui possède beaucoup d’allonge et séduit par sa maturité.

IN VINO VERITAS
Classé dans la catégorie «Très bien». Les courtiers ne cherchent pas la force mais le ton juste dans des vins moelleux, fins, comme Valmengaux, Gree Laroque ou le plus ferme, Le Pin Beausoleil.

L’EXPRESS MAG
Alors que la douloureuse épreuve de vérité commence dans le vignoble bordelais, dont les responsables viennent d’admettre que 10% de la surface de l’appellation, mal plantés, doivent être arrachés, les exemples de réussite montrant la voie à suivre ne manquent pas. Y compris pour les appellations modestes. Petite exploitation de 6 hectares créée en 1997 appartenant à un cancérologue allemand et conduite avec grand soin par Arnaud Pauchet puis Alexis Laniesse, le Château le Pin Beausoleil vient d’être distingué parmi les cinq meilleurs domaines de l’immense AOC Bordeaux Supérieur. Celui-ci est même supérieur à bien des crus bourgeois qui se haussent le col. Le 2002, tout en fruit mais soyeux et mûr, correspond à ce que l’on attend d’un bordeaux de plaisir, à boire sans attendre.

Le Figaro

LE FIGARO
Fraîcheur et élégance dominent ce vin qui possède une très belle assise tannique, bien équilibrée. On sent le travail minutieux réalisé sur ce petit domaine d’un peu plus de cinq hectares. Issues d’un sol clairement bien travaillé et des différents cépages typiques de la région (merlot, cabernet franc, cabernet sauvignon et malbec), les saveurs se révèlent agréablement complexes et profondes. Il n’y a pas de secret à cette réussite : le rendement volontairement bas (22 hl/ha) fait son effet.

Wein + Markt

WEIN + MARKT
Top Five aller Bordeaux beim Wettbewerb “Talents de Bordeaux”. Beeindruckende Beerenfrucht, marmeladig, saftig-tief, komplex.